Les effets des différents cannabinoïde sur le corp humain

CBD, CBDA, CBN, CBG, CBDV… Il est facile de se sentir perdu devant une telle liste d’acronymes. Il faut savoir qu’ils ont tous un point commun : ils font partie de la grande famille des cannabinoïdes. Et même si la star du moment qu’est le CBD ne vous est pas inconnu, ses petits cousins font tout pour lui ravir la vedette… Mais alors, quelle est la différence entre le CBD, CBG, CBN.. ?

Qu’est-ce qu’un cannabinoïde ?

Découverts dans les années soixante en Israël, les cannabinoïdes sont les composés chimiques naturels issus de la plante de cannabis. A ce jour, plus d’une centaine de cannabinoïdes ont été découverts. Ces cannabinoïdes ont la particularité d’interagir avec le système endocannabinoïde, récepteurs présents dans tout le système organique humain et qui régulent la santé et l’homéostasie. Ces récepteurs bénéficient eux aussi de leurs acronymes, ainsi les récepteurs CB1 sont le plus souvent associés au cerveau et au système nerveux, alors que les récepteurs CB2 sont associés plus généralement au système immunitaire. L’interaction entre les cannabinoïdes et les récepteurs endocannabinoïde influencent des processus importants, comme l’humeur, la mémoire, l’appétit, la douleur…
Chaque cannabinoïde interagissant différemment au contact des récepteurs endocannabinoïdes produisant différents résultats, c’est pourquoi il est important de connaître la différence entre le CBD, CBN, CBG avant de se lancer !

Les différents effets des cannabinoïdes ?

 

Le CBD, l’allié relaxation

molécules CBD

CBD est l’acronyme de cannabidiol, c’est le plus connu de tous. Contrairement au THC, l’autre composé bien connu dérivé du cannabis, le CBD n’a pas d’effets psychoactifs. C’est le plus étudié des composés cannabinoïdes, et ses applications sont extrêmement variées. Des études montrent que le CBD peut être utilisé comme traitement potentiel pour soulager les troubles liés à l’anxiété tel que l’insomnie et la dépression, les nausées, les crises et troubles convulsifs, les affectations cutanées dont l’acné, les éruptions cutanées, l’eczéma. Le CBD a aussi le potentiel de soulager les symptômes des douleurs chroniques ou passagères, les inflammations dont l’arthrite, la dystrophie musculaire. En bref, le CBD est une aide précieuse à la relaxation, le confort moral et physique.

 

Le CBG, l’ami de la concentration et du sommeil

molécules cbg

CBG est l’abréviation de cannabigérol. Le CBG est un cannabinoïde non psychoactif avec une grande variété d’utilisations médicales. Le CBG intéragit avec les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde augmentant les niveaux de dopamine, ce qui aide à réguler le sommeil, l’humeur et l’appétit. Le CBG est aussi étudié pour le traitement de l’anxiété et de la dépression pour son rôle de bloqueur des  récepteurs de sérotonine et GABA. (L’acide γ-aminobutyrique principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central chez les mammifères.)
Le CBG est aussi actuellement étudié pour son efficacité sur certains systèmes et symptômes physiologiques tels que : le cancer, le glaucome, le SARM et les bactéries résistantes à différentes classes d’antibiotiques, le traitement potentiel des maladies inflammatoires de l’intestin, de la dégénérescence des cellules nerveuses, de la stimulation de l’appétit et du dysfonctionnement de la vessie.

 

Le CBN, l’essentiel des nuits calmes

molécules cbn

CBN est l’abréviation de cannabinol, premier cannabinoïde isolé par les scientifiques. Bien que le CBN soit un dérivé du THC, il ne partage pas les propriétés psychoactives de celui-ci. Largement étudié dans le cadre de la santé du sommeil, les scientifiques ont découvert que le CBN agit comme un sédatif puissant, avec des effets similaires aux médicaments induisant le sommeil, tel que le Diazépam. Le CBN a été aussi étudié en tant que stimulant potentiel pour la croissance du tissu osseux. Les recherches montrent qu’il peut activer les cellules souches qui facilitent la production osseuse, le rendant potentiellement utile pour la guérison de fractures.

 

 Et enfin, comprenez tout du CBDA et du CBDV

CBDA est l’acide cannabidiolique, un cannabinoïde non psychoactif.
Par un processus appelé décarboxylation, l’acide est éliminé du CBDA et converti en CBD. De fait, le CBDA partage des structures moléculaires similaires avec le CBD, de sorte que leurs effets thérapeutiques sont également similaires. Actuellement le CBDA n’a pas fait l’objet de recherches très poussées. Il est testé comme anti-émétique, pour la prévention et le traitement des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie et la radiothérapie, et dans le traitement des nausées et vomissements post‐opératoires.


CBDV est l’acronyme de cannabidivarine. Il est très similaire auCBD et au CBDA au niveau moléculaire et non psychoactif. Des recherches récentes ont montré des applications intéressantes pour les personnes atteintes de troubles neurologiques.
Des études menées chez l’animal montrent que le CBDV a un fort potentiel comme anticonvulsivant et antiépileptique et pourrait aider les patients souffrant d’épilepsie, de la maladie de Parkinson et d’autres pathologies dans lesquelles des convulsions peuvent survenir. Le CBDA a également été étudié comme coupe-faim, comme traitement pour soulager les symptômes de la maladie de Crohn et de la sclérose en plaques.


Ignorés pendant longtemps, assimilés au cannabis dont ils sont issus les cannabinoïdes sont actuellement les sujets de nombreuses études et recherches qui tentent à démontrer des vertus thérapeutiques à ces derniers. Le potentiel des cannabinoïdes et leurs applications thérapeutiques restent encore à découvrir. Il est important de souligner que, contrairement au THC, les cannabinoïdes cités ci-dessus sont tous légaux et commercialisés librement en France. Maintenant que vous connaissez la différence entre le CBD, CBN, CBG… il vous suffit d’explorer !